Où en sommes-nous du reboisement dans le monde ?

18 déc 2019

Le paysagisme, grâce à son savoir-faire unique, est une des filières clés qui permettra de ralentir le changement climatique et d'offrir de meilleures conditions de vie aux générations futures. Après avoir exploré les enjeux du reboisement au travers de notre article sur le Plan Canopée de Lyon, qu'en est-il à échelle mondiale ? Où en sommes-nous actuellement, et comment suivre les efforts de reboisement ? Prenons un peu de hauteur en cette fin d'année !

Le reboisement de notre planète, une nécessité bien comprise

À l'heure où la déforestation bat son plein, les chiffres sont alarmants : « En 1990, la planète comptait 4 128 millions d’hectares (ha) de forêt, contre 3 999 millions d’ha en 2015. Entre 1990 et 2015, l’étendue totale des forêts est passée de 31,6 % à 30,6 % de la superficie terrestre mondiale », indique le rapport 2015 de la FAO (1), organisme de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture. En conséquence, moins de CO2 stocké, avec une diminution estimée de 11 gigatonnes entre 1990 et 2015, qui par effet ricochet va amplifier le changement climatique.

Une tendance toutefois à nuancer, puisque l'importance des arbres est de mieux en mieux comprise et intégrée dans les politiques de la plupart des pays. Ainsi, toujours selon ce même rapport, « la superficie de forêt plantée a augmenté de plus de 105 millions d’ha depuis 1990 ». Et heureusement !

Outre la dépollution de l'air, la présence d'arbres permet une meilleure gestion des phénomènes climatiques qui s'accentueront inévitablement (tempêtes de sable, inondations…). Les forêts, qu'elles soient primaires, naturelles ou replantées, améliorent significativement la biodiversité environnante.

D'un point de vue économique, un reboisement massif contribue à la création d'emploi dans le monde entier (pour la filière du paysage, nous pouvons évoquer les pépiniéristes, élagueurs…) et à l'émergence d'une nouvelle économie renouvelable du bois. Ainsi, de nombreux pays ont lancé leurs propres initiatives de reboisement, et vont même jusqu'à la reforestation — l'action de recréer de véritables forêts — en plantant des arbres par millions !

Pour accélérer la croissance d'une forêt, découvrez l'étonnante méthode Miyawaki !

Tour du monde du reboisement à (très) grande échelle

Les initiatives qui visent à reboiser, ou même à créer de véritables forêts, sont heureusement nombreuses. Pour vous donner une idée des projets de grande ampleur qui sont en train d'avoir lieu, ou qui ont été menés durant ce siècle, nous vous avons concocté une petite sélection non exhaustive !

  • En Irlande, un ambitieux projet gouvernemental appelé « Climate Action Plan » a été lancé cette année, avec pour objectif principal de replanter 8 000 hectares de forêt par an entre 2021 et 2030. Une tentative pour redresser la barre après les efforts insuffisants du « National Forestry Programme 2014-2020 », avec seulement 5 500 nouveaux hectares de forêt recensés.
  • En 2016, l'Inde, qui compte 6 des 10 villes les plus polluées au monde, est entrée dans le Guinness World Records pour avoir planté 50 millions d'arbres en 24h dans la région Uttar Pradesh à l'aide de 800 000 bénévoles.
  • Pour apporter plus de biodiversité dans le nord de l'Angleterre, dont la forêt n'occupe que 7,6 % de surface (beaucoup moins que la moyenne du pays, dont la capitale pourrait même devenir un parc naturel), un autre projet « The Northern Forest » a vu le jour. Il s'agit là aussi de replanter 50 millions d'arbres, cette fois-ci sur 25 ans. Le retour sur investissement de cette action de grande ampleur est évalué à 2,5 milliards de livres sterling.
  • La Chine, meilleure élève du reboisement à l'heure actuelle, a lancé en 1999 le programme « Grain for Green » qui rémunère les fermiers pour reboiser leurs terrains. Cette initiative, qui est toujours en cours, a permis de reboiser plus de 28 millions d'hectares sur le territoire chinois.
  • Enfin, il nous semblait important de mettre en avant le projet « Great Green Wall », porté par plusieurs pays. Il s'agit de créer un corridor de 8 000 km allant d'un bout à l'autre de l'Afrique, qui permettra notamment de freiner l'avancée du désert. Une fois ce projet achevé, il s'agira de la plus grande structure vivante sur notre planète, puisqu'elle sera 3 fois plus grande que la barrière de corail !

Quelques ressources à connaître pour suivre les efforts de reforestation à échelle mondiale

Vous souhaitez suivre de plus près l'avancée des travaux pour remettre la forêt au cœur de notre environnement ? L'organisme The Global Partnership on Forest and Landscape Restoration a lancé un atlas interactif avec plusieurs indicateurs, tels que les zones d'opportunité de reforestation, l'état de la forêt à échelle mondiale, ou encore l'intensité humaine de l'utilisation du terrain.

Capture d'écran des opportunités de restauration de forêt à échelle mondiale

Carbonbrief a également publié une carte interactive montrant la performance de tous les pays en fonction de leurs actions de reforestation. 

La performance de la Chine mise en lumière par la carte de Carbonbrief

Enfin, le Bonn Challenge est un projet mondial dont découlent nombre de ces actions de reboisement et de reforestation, de nombreux pays en étant signataires. Un baromètre complet publié en 2017 met en lumière les résultats obtenus, pays par pays.

Gageons que cette prochaine décennie verra croître de nombreux arbres, et que ces efforts de reboisement et reforestation continueront à progresser partout dans le monde. C'est non seulement vital pour la faune et la flore de la planète, mais aussi source de nombreuses opportunités pour la filière du paysage ! Et vous, combien d'arbres comptez-vous planter en 2020 ?


(1) FAO : Evaluation des ressources forestières mondiales 2015 (pdf)

© Crédit photo : rangizzz / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales