Etat des lieux du secteur horticole d'ornement français

29 oct 2019

La filière horticole d'ornement se porte mieux qu'auparavant ! Une étude publiée par FranceAgriMer, en juin 2019, permet aux entreprises du paysage de prendre de la hauteur avec les chiffres 2017/2018 de ce marché, et de mieux comprendre les principaux enjeux de développement à venir. Voici une synthèse des éléments les plus importants à garder en tête.

marche-horticulture-france-banner.jpeg

Le secteur horticole fleuri dans un terreau fertile !

La filière horticole française est dans une conjoncture favorable. Si elle souffre d'une réduction annuelle de 5 % du nombre d'entreprises, son chiffre d'affaires se stabilise pour la première fois depuis 2009, indique le rapport 2017/2018 de FranceAgriMer

Si ce sont les entreprises travaillant en vente directe qui ont bénéficié le plus largement de cette conjoncture, les grandes structures en lien avec un distributeur final sont les plus dynamiques du secteur horticole.

Une évolution cependant en demi-teinte pour le secteur horticole, nuancée par trois facteurs relevés lors de l'année 2017 :

  • Les pépinières de plein champ subissent une baisse de leurs ventes, les obligeant à augmenter leurs charges pour compenser le déstockage.
  • Les pépinières hors sol et entreprises horticoles ne développent pas leur rentabilité malgré une amélioration de leur chiffre d'affaires.
  • Le secteur des fleurs coupées bénéficie d'une évolution favorable de son chiffre d'affaires, mais souffre d'une structure financière dégradée avec une faible rentabilité. Ainsi, les entreprises peinent à rétribuer au juste prix la main d'œuvre familiale.

Une filière qui bénéficie d'une gamme de végétaux diversifiée

En 2017, plus de 37 % du chiffre d'affaires du secteur horticole se réalisait par la vente de plantes et pots à massifs ! Les plantes de pépinières, quant à eux, représentaient 34 % des transactions. Parmi les autres produits vendus, nous retrouvons également :

  • les fleurs coupées (6,1 % des ventes) ;
  • les vivaces et aromatiques (5,9 %) ;
  • les jeunes plants de pépinières (3,8 %) ;
  • les jeunes plants de plantes et massifs (2,5 %) ;
  • et enfin, les bulbes (1,5 %).

Les particuliers, premiers acheteurs et aficionados de la grande distribution

Le marché du paysage et des collectivités représentent 13,5 % des ventes de la filière, tandis que la distribution spécialisée en génère 37,3 %. Elle inclut les grossistes, fleuristes et jardineries. Les plus grands acheteurs restent cependant, avant tout, les particuliers, qui sont le premier canal de distribution avec 25,8 % des ventes effectuées. 

En effet, en 2018, 55 % des Français ont acheté un végétal d'extérieur. Ce sont donc au total près de 2,8 milliards d'euros qui ont été dépensés par les consommateurs français pour les végétaux d'ornement, permettant ainsi de redynamiser un marché auparavant en baisse. Mais quels sont leurs circuits d'achats préférés ?

L'étude révèle que si la grande distribution reste le circuit le plus plébiscité des consommateurs tous végétaux confondus, avec 56 % des achats, la jardinerie est le premier circuit en termes de volume avec 23 % des parts de marché.

VAL'HOR, l'Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage à ne pas manquer lors du salon Paysalia 2019

Cette organisation française rassemble les professionnels des secteurs de la production, de la distribution et du commerce horticole, ainsi que du paysage et du jardin. Elle représente aujourd'hui 53 000 entreprises du paysage !

En tant que partenaire du salon Paysalia, VAL'HOR intervient dans l'organisation de la Finale du Concours National de Reconnaissance des Végétaux et dans le concours Carré des Jardiniers. Les visiteurs pourront retrouver l'Interprofession au cœur de l'espace collectif Village Fleurs de France, dédié aux pépiniéristes, horticulteurs et professionnels du végétal et du paysage. 

C'est une occasion unique pour la filière horticole d'accéder aux dernières ressources de son marché et d'échanger sur les récents chiffres publiés par FranceAgriMer !

Découvrez le rôle de VAL’HOR au sein de Paysalia

Le secteur horticole d'ornement bénéficie d'une bonne dynamique, mais fait face à de nombreux challenges. Parmi eux, la gestion de l'eau et de l'énergie, mais aussi la promotion nécessaire du végétal auprès des particuliers et des collectivités, qui sont des enjeux qui doivent être abordés avec doigté… L'Interprofession VAL’HOR reste vigilante pour aider toutes les entreprises du paysage concernées à prendre ce virage avec souplesse et sérénité !


© Crédit photo : Anton / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales