Le design biophilique : 14 principes majeurs à exploiter pour réinventer le paysagisme d'intérieur !

16 juil 2019

Le paysagisme n'est pas l'apanage des espaces extérieurs ! L'architecture incorpore depuis longtemps les vertus de la nature dans les aménagements intérieurs. Cependant, on constate un intérêt croissant pour la biophilie dans tous types de structures, notamment au sein des entreprises où le bien-être des employés est devenu un véritable enjeu. Les paysagistes disposent d'un nouveau terrain pour déployer leurs talents, et cela tombe bien : les principes majeurs du design biophilique ont déjà été dressés. Il n'y a plus qu'à les appliquer !

design-biophilique-paysagisme-interieur-banner.jpeg

De la biophilie au design biophilique...

La biophilie désigne la connexion innée entre l'Homme et la nature. C'est de ce besoin instinctif que découle la représentation omniprésente de la nature dans les constructions humaines de l'Antiquité, jusqu'aux créations paysagères actuelles. La biophilie a ainsi trouvé naturellement sa place au sein de l'architecture moderne, donnant naissance au design biophilique… et contribuant à l'essor du paysagisme d'intérieur ! 

Une réponse appropriée aux enjeux actuels

Les nombreux bienfaits de la nature sur l'être humain sont connus et exploités depuis longtemps. Lors de l'urbanisation massive du XIXe siècle, la création de parcs publics est ainsi devenue une réponse adéquate à la préservation de la santé publique et du bien-être des citadins (1). Cet enjeu se retrouve également, par exemple, dans la création d'hôpitaux avec vue sur la nature, ou dans la conception de jardins thérapeutiques

Le design biophilique, intégré dans un espace intérieur, permet de :

  • réduire le stress ;
  • favoriser la cohésion communautaire ;
  • optimiser les capacités cognitives ;
  • améliorer la créativité ;
  • et, par ricochet, d'accroître la productivité. 

Il s'agit d'un atout majeur pour les entreprises dont les salariés heureux sont moins susceptibles d'être en arrêt maladie. Elles sont ainsi de plus en plus nombreuses à démarcher les paysagistes d'intérieur ! Tout établissement accueillant du public (structure éducative, touristique...), mais aussi les demeures privées, sont également concernées par cette tendance biophile.

À lire également : 4 projets fous d’éco-urbanisme à connaître

Les 14 principes majeurs du design biophilique

Ces différents modèles, relayés par l'architecte d'intérieur Oliver Heath lors d'un workshop organisé par EILO (European Interior Landscaping Organisation), dressent la base du design biophilique. Ces principes, axés autour de l'interaction entre l'architecture, la nature et la biologie humaine, sont scindés en 3 groupes distincts.

Retrouvez la présentation complète de ces 14 piliers du design biophilique !

L'implémentation directe de la nature dans l’espace

Il s'agit ici de créer des interactions multisensorielles en intégrant physiquement la nature dans un espace, quelle que soit sa forme : végétaux, eau, animaux, senteurs, lumière…

  • Lien visuel avec la nature : créer une vue sur tout système vivant.
  • Lien invisible avec la nature : jouer sur les stimulations auditives, olfactives, gustatives ou tactiles.
  • Stimulations sensorielles non rythmiques : laisser de la place au hasard et à l'éphémère en utilisant des éléments naturels non prévisibles.
  • Variabilité thermique et renouvellement d’air : gérer le taux d'humidité, la température ou encore les flux d'air sont indispensables pour recréer des conditions naturelles.
  • Présence de l’eau : l'installation de fontaines, par exemple, aiguise la perception d'un lieu au travers de plusieurs sens.
  • Lumière dynamique et diffuse : recréer des conditions naturelles incluant des variations d'intensité suivant la période de la journée pour respecter le cycle circadien de l'Humain.
  • Lien avec les systèmes naturels : tout écosystème évolue au fil des mois. Ces changements saisonniers doivent être pris en compte pour éviter que la nature ne soit figée.

Les analogies naturelles

Ces analogies créent un lien indirect avec la nature. Le choix des matériaux, des couleurs, des formes, et plus globalement toute évocation de la nature dans le bâti, le décor ou les fournitures contribuent au design biophilique. 

  • Formes et motifs biomorphiques : créer des références à la nature au travers de motifs, de textures ou de symboles intégrés à l'environnement bâti
  • Lien matériel avec la nature : transformer des matériaux ou éléments naturels pour recréer un sentiment de connexion avec la nature, avec de la pierre naturelle par exemple.
  • Complexité et ordre : jouer sur les multiples informations sensorielles pour recréer les conditions que l'Humain expérimente dans la nature.

Le lien entre l'Humain et de spatialisation de la nature

L'idée ici est de travailler sur la configuration spatiale en utilisant la nature pour cacher, susciter la curiosité, ou créer un sentiment de sécurité.

  • Perspective : fournir une vue dégagée, utile aussi bien pour surveiller que pour prévoir une possible interruption, par exemple.
  • Refuge : permettre aux usagers de se retirer dans un environnement adéquat lorsqu'ils en ressentent le besoin.
  • Mystère : travailler sur des vues partielles d'éléments naturels, invitant à la découverte.
  • Risque : sécuriser un environnement où une menace peut être identifiée.

À lire également : Quelles règles pour la végétalisation des bâtiments ?

Participez au concours de paysagisme d'intérieur EILO ! 

Les paysagistes d'intérieur ont jusqu'au 15 août 2019 pour soumettre leur projet parmi les 4 catégories du concours :

  • Stand-alone : petits arrangements créatifs, plantes en pot, fournitures végétalisées ;
  • Vertical Green : tout ce qui concerne les murs végétalisés ;
  • Green Interior : concepts entiers de création d'espaces répondant aux principes du design biophilique ;
  • Artificial Green : enfin, une catégorie spécifique pour les créations artificielles.

Les trophées seront remis à Paris en octobre 2019. Prêts à tenter votre chance ? Rendez-vous sur le site d'EILO !

Le design biophilique ne demande qu'à se développer : un mur-jardin a par exemple été primé lors des trophées Paysalia Innovations 2017. Le sujet du paysagisme d'intérieur vous intéresse ? Venez découvrir la conférence de EILO pendant le prochain salon Paysalia, du 3 au 5 décembre 2019 !


(1) Terrapin Bright Green : 14 modèles de conception biophilique (PDF)

© Crédit photo : denisismagilov / stock.adobe.com 

Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales