12-04-2016 Métier

L’Italie devient le modèle pour les paysagistes du monde entier

Rencontre avec Anna Letizia Monti. Depuis 2012 elle est la Présidente Nationale de l’AIAPP (Associazione Italiana di Architettura del Paesaggio). Agronome et docteur en « Etude et Planification du Paysage », depuis 20 ans Anna Letizia Monti réalise des parcs, des jardins et des espaces verts pour les administrations publiques, les entreprises et les particuliers. Elle s’occupe aussi de travaux de restauration et de réutilisation des espaces verts historiques et des aménagements paysagers dans des sites archéologiques, en Italie et à l’étranger.  

Structure de la page
Éditeur de texte

Rencontre avec Anna Letizia Monti. Depuis 2012 elle est la Présidente Nationale de l’AIAPP (Associazione Italiana di Architettura del Paesaggio). Agronome et docteur en « Etude et Planification du Paysage », depuis 20 ans Anna Letizia Monti réalise des parcs, des jardins et des espaces verts pour les administrations publiques, les entreprises et les particuliers. Elle s’occupe aussi de travaux de restauration et de réutilisation des espaces verts historiques et des aménagements paysagers dans des sites archéologiques, en Italie et à l’étranger.  
Propos recueillis par Franck PROST  

Bonjour Anna Letizia Monti ! Que représente le métier du végétal en Italie, en terme de salariés ?

Le système « tout vert » en Italie compte, au total, environ 120.000 personnes engagées dans le secteur de » la culture en pots » national, dont 37.000 appartenant à la culture du paysage. 

Quels sont les spécificités du marché italien du paysage, en termes de tendance paysagère ?

L’Italie devient le modèle pour les paysagistes du monde entier : ici est né le jardin à l’italienne, apprécié et reproposé dans les siècles. L’Italie est la patrie qui a vu ses paysages dessinés et contés par les artistes du monde entier. Elle possède des villes et des paysages connus et même enviés par un grand nombre de personnes. […]

Comment vivez-vous la crise de l’olivier ?

L’Italie est un point de référence pour la production de plantes ornementales, qui sont exportées dans le monde entier. Ces plantes sont synonymes de qualité, grâce à une longue tradition pépiniériste dans notre Pays. A l’étranger le ‘made in Italy’ reste une valeur sure, il faut miser sur ça : un projet de paysage de professionnels italiens, avec plantes, décorations et ouvriers italiens.  

Quels sont les gros projets de votre fédération ?

Nous sommes en train d’organiser le 53ème Congrès Mondial IFLA – International Federation of Landscape Architects – qui aura lieu en Italie, à Turin, du 20 au 22 avril 2016. C’est un aboutissement important : le dernier Congrès de l’IFLA a eu lieu il y a près de vingt ans grâce à l’AIAPP et l’Université de Florence. Cette année celui-ci est organisé avec la collaboration de la Ville de Turin. Il est donc évident que le projet du paysage est désormais passé à une phase plus dynamique et active liée à la ville et aux citoyens. Le thème choisi pour le Congrès de Turin est ‘Tasting the Landscape’, c’est-à-dire savourer, goûter, ressentir le paysage grâce à nos cinq sens. Ainsi le paysage devient une partie intégrante du processus de développement d’un Pays. Il permet de rendre meilleure la qualité de vie ainsi que rendre les territoires plus attractifs en favorisant le développement économique. Le but est donc de replacer le paysage, sa protection et sa transformation, au centre du débat environnemental et culturel en Italie et dans le monde entier. […] www.aiapp.net www.ifla2016.com

Paragraphes
Éditeur de texte

Un événement en coproduction avec 

UNEP
Éditeur de texte

Depuis son lancement en 2009, Paysalia est organisé en co-production avec l'UNEP qui accompagne au quotidien les entreprises du paysage grâce à ses 13 Unions régionales. L'UNEP défend les intérêts des entreprises du secteur paysage et des jardins, élabore les normes sociales de la profession et pilote la création des règles professionnelles du métier.