07-02-2022 Environnement

Le géotextile AMTER, une solution écologique pour éliminer naturellement les hydrocarbures

Entretien avec Amarande Industries, qui a remporté le second prix Paysalia Innovations Awards 2021.

Structure de la page
Éditeur de texte

Spécialiste des non-tissés d'origine végétale ou animale, l'entreprise Amarande Industries s'est illustrée lors de Paysalia 2021 avec son produit AMTER, un géotextile dépolluant qui intrigue les collectivités. Jean Marc LECOQ, Responsable commercial, nous parle de cette nouveauté qui a remporté le 2e prix des Paysalia Innovations Awards et le prix coup de cœur des étudiants.


© Crédit photo : Nicolas Rodet

En préambule, pouvez-vous nous décrire votre innovation en quelques mots ?

Jean Marc LECOQ : AMTER est un géotextile de structure tri-couche qui retient et biodégrade naturellement et durablement les hydrocarbures. C'est une solution écologique sans entretien pour éliminer les hydrocarbures des eaux de ruissellement, qui se place sous les zones perméables, parkings, chaussées, noues… Il a été lancé officiellement sur le salon, et nous avons eu la joie de remporter un trophée Paysalia Innovation Awards, ainsi que le prix coup de cœur des étudiants.

Paysalia Innovations Awards

Organisés par l’Unep, ces trophées récompensent les produits et technologies innovantes imaginés par les professionnels du Paysage afin de répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain. Ils sont décernés tous les deux ans sur le salon Paysalia.

Plus sur les Paysalia Innovations

Quel est le problème initial qui vous a donné l'idée de créer ce produit ?

Jean Marc LECOQ : Actuellement, les sols sont massivement bloqués par des enrobés, ce qui génère des inondations. Depuis quelques années, nous essayons de créer un maximum de sols perméables, mais les eaux qui s’infiltrent ne sont pas dépolluées. Lorsque nous sommes en sols imperméables (type enrobé), les eaux de ruissellement sont amenées vers un séparateur d'hydrocarbures pour y être collectées. Nous avons donc mis au point le géotextile Amter qui traite les hydrocarbures des sols perméables.

Nous proposons d'adopter une stratégie de reperméabilisation pour faire revenir l'eau de ruissellement dans son milieu naturel, sans qu'elle soit chargée en hydrocarbures… et sans entretien !

Comment AMTER permet-il de s'affranchir de ce traitement des hydrocarbures ?

Jean Marc LECOQ : On s'inspire du fonctionnement de la nature : si on verse un litre d'huile sur le sol, ce dernier peut le dépolluer à hauteur de 15 à 30 %, mais 70 % des polluants vont descendre dans les nappes phréatiques. Notre produit AMTER se compose de trois couches qui vont capter, emprisonner et traiter cette pollution à l'aide d'une biomasse bactérienne.


Comment votre innovation utilise-t-il les bactéries pour faire ce travail de dépollution ?

Jean Marc LECOQ : La couche supérieure de notre géotextile reproduit les conditions optimales pour créer un biofilm microbien. Sa composition est étudiée spécialement pour aider les bactéries à se développer, elle est 100 % biodégradable en 3 à 4 ans.

La couche du milieu offre un habitat favorable à cette biomasse : les bactéries s'installent durablement dans cette "ville" pensée sur-mesure. C'est cette couche qui permet de filtrer les hydrocarbures à l'aide du travail des bactéries, et ce pendant toute la vie de l'infrastructure. Enfin, nous avons ajouté une couche intérieure qui permet de compléter ce système en cas de pollution accidentelle.

Quels sont les chiffres clés permettant d'évaluer l'efficacité de votre produit AMTER ?

Jean Marc LECOQ : Nous avons observé une capacité de rétention des hydrocarbures en pollution diffuse supérieure à 99,5 %. Toutes les semaines, nous avons testé l'eau en laboratoire agréé et on a constaté une évolution flagrante dans la flore du sol. Notre géotextile permet de biodégrader plus de 70g/m²/an d'hydrocarbures. C'est sept fois plus que la pollution moyenne d'un parking classique. Après être passée dans notre produit AMTER, l'eau ne contient plus qu'une valeur résiduelle d'hydrocarbures inférieure à 2 mg/l.

Attention cependant, car AMTER gère avant tout la pollution diffuse chronique. Même si, en cas d'accident, on retient une grosse partie de la pollution, c'est un produit à visée préventif et non curatif.

Besoin de dépolluer un sol ?
Pensez aux phytotechnologies

Pouvez-vous nous en dire plus sur les avantages qu'AMTER offre aux collectivités ?

Jean Marc LECOQ : Notre innovation dure aussi longtemps que l'infrastructure sous laquelle elle est installée. Comme c'est un géotextile enfoui, il n'y a pas de risque que le système se bouche par les feuilles, les boues ou les mégots, comme cela peut se produire avec un séparateur. Au niveau du prix, c'est avantageux car il n'y a pas besoin de faire poser des tuyaux, d'investir dans un séparateur et une grille. De plus, il n'y a pas de coût d'entretien à prévoir !


Enfin, on peut aussi installer AMTER dans une noue drainante ou bassin d’infiltration ce qui permet de recolleter les eaux de parkings perméables et de les traiter avec le géotextile.

Et pour les paysagistes et autres professionnels ?

Jean Marc LECOQ : Tous les métiers qui doivent prévoir des zones perméables comme des parkings sont concernés par cette solution : paysagistes, mais aussi entreprises de BTP, bureaux d'études, architectes, responsables de domaines fonciers… On peut poser le géotextile soi-même et son coût ne perturbe pas un projet paysager : il ne faut pas hésiter à le proposer à ses clients !

Pour conclure, rappelons que vous avez gagné deux prix aux Paysalia Innovations Awards 2021. Que cela vous a-t-il apporté ?

Jean Marc LECOQ : Nous avons fait le lancement officiel de notre géotextile AMTER sur le salon Paysalia 2021 et ces trophées ont suscité la curiosité des visiteurs professionnels. À présent que les fêtes de fin d'années sont passées, on s'aperçoit d'un regain d'intérêt pour le produit : mails, interactions sur les réseaux sociaux… Les Paysalia Innovations Awards offrent un bon support pour communiquer !

Nos remerciements à Jean Marc LECOQ, Responsable commercial d'Amarande Industries.


© Crédits photos : Amarande Industries
 

Paragraphes
Éditeur de texte

Un événement en coproduction avec