Entretien avec Laurent Gras, grand vainqueur du Carré des Jardiniers 2019

08 février 2021
Salon

Élu Maître Jardinier lors du concours paysagiste Carré des Jardiniers 2019, Laurent Gras a conquis le jury avec son jardin convivial « Le renouvellement urbain devient durable ». Un an plus tard, il revient sur cette épopée qui l'a maintenu en haleine ainsi que son équipe : un trophée qui marquera à jamais l'histoire de son entreprise paysagiste Jardins à Thèmes !

 

Pourquoi avez-vous souhaité participer au concours paysagiste Carré des Jardiniers en 2019 ?

Laurent Gras : Pour moi, le concours de jardins organisé par Paysalia est un très beau challenge et, avec mon équipe, nous sommes assez compétiteurs ! Comme mon entreprise fêtait ses 20 ans, ça nous a donné une belle occasion de créer un peu d'effervescence et de nous faire plaisir en nous mettant une pression positive.

Nous avons l'habitude de participer à de petits salons sur la région nantaise, mais là, c'était un événement XXL !

Retrouvez les temps forts de Paysalia 2019 en images

Quels ont été les plus grands challenges que vous avez rencontrés pour créer votre jardin ?

Laurent Gras : Le challenge de départ, c'était d'être à la hauteur de l'événement. J'y étais allé une fois auparavant et j'ai été très agréablement surpris. Ensuite, je voulais travailler des zones d'eau, mais il fallait être astucieux pour que l'ouvrage ne cède pas ou qu'il n'y ai pas de fuites en plein salon. 

D'un point de vue logistique aussi, ça a été complexe. Les matériaux étaient volumineux et lourds, donc avec 700 km à parcourir, il a fallu faire des choix au moment de les acheminer au salon. Et comme il n'y a pas de fixation au sol dans ces jardins éphémères, il a fallu également bien penser les différents modules !

 

 

Avec le recul, auriez-vous changé quelque chose à votre création paysagère ?

Laurent Gras : Nous sommes perfectionnistes, nous avons toujours des modifications à apporter. Après la remise des prix, une personne de l'organisation nous a fait un retour des analyses du jury, et une qui m'a beaucoup marquée disait que notre jardin était presque trop parfait. Même si effectivement, c'est un peu notre style contemporain qui veut ça, je pense que j'aurais pu retravailler ma gamme de végétaux ainsi que les enrochements, les cascades et la circulation dans le jardin. On peut toujours faire mieux, mais il faut aussi savoir apprécier ce que l'on a fait ! J'aurais également dû lever le pied au travail avant le concours pour être moins tendu durant le salon. 

Qu'est-ce que votre participation au concours paysagiste Carré des Jardiniers 2019 vous a apporté ?

Laurent Gras : Pour mon entreprise, cela a marqué la fin d'un cycle et nous a propulsé dans une nouvelle organisation interne. Le concours nous a apporté de l'apaisement et une certaine reconnaissance, car même si l'entreprise existe depuis 20 ans, c'est une belle qualification. C'est arrivé au meilleur moment, et j'ai beaucoup plus délégué les tâches par la suite. On revit !

Nous avons communiqué sur le résultat du Carré des Jardiniers 2019 et cela a confirmé notre professionnalisme auprès de notre clientèle. Nous avions déjà une bonne réputation à Nantes, donc les gens n'étaient pas vraiment surpris, mais contents pour nous. Nous avons même reçu un courrier de félicitations de la Mairie de Nantes !

 

 

Et un an après le salon Paysalia 2019, où en êtes-vous ?

Laurent Gras : Nous avons doublé nos effectifs, passant de 12 à 27 collaborateurs en deux ans, ce qui a entraîné une restructuration interne. Au sein de l'équipe paysagiste qui a participé au concours, deux collaborateurs ont récupéré la partie commerciale et la partie conduite de travaux, en toute légitimité vis-à-vis des autres collaborateurs. L'« effet Paysalia » a renforcé la cohésion de l'équipe et a facilité la transition vers une nouvelle dimension.

Avez-vous un conseil à donner aux paysagistes qui participeront au concours Carré des Jardiniers 2021 ?

Laurent Gras : Il faut se sentir prêt et se faire plaisir ! C'est vraiment une belle aventure qu'on ne vit qu'une fois et il faut la vivre pleinement, car ça vaut vraiment le coup. C'est important également de trouver des partenaires pour les matériaux, plantes et pour l'aspect budgétaire, car la facture peut monter très vite. Le temps passe très vite, il faut savoir s'engager. En tout cas, si c'était à refaire, je le referais !

Découvrez la présentation du jardin de Laurent Gras

Cette interview vous a donné envie de participer au Carré des Jardiniers 2021 ? Il vous reste jusqu'au 19 mars 2021 pour soumettre votre candidature. N'attendez plus pour devenir le prochain Maître Jardinier !

Découvrez le thème du Carré des Jardiniers 2021


© Crédit photos : Alexandre Moulard

Share this page: