Quand la sélection des graminées facilite l'entretien des terrains de sport « zéro phyto »

17 fév 2020

Après avoir pesé les avantages et inconvénients d'un terrain de sport de sport naturel versus synthétique, vous avez décidé d'opter pour des graminées. Mais comment adopter un entretien de terrain de sport plus écologique ? Le choix des graminées est une étape essentielle, qui a fait l'objet d'une conférence lors du salon Paysalia. Jean-Marc Lecourt, Président de la SFG (association française des professionnels des gazons), accompagné de Pierre Joly et Julien Bouffartigue, membres du bureau SFG, a expliqué comment aborder cette problématique !

L'approche « zéro phyto » des terrains de sport, une extension de la loi Labbé ?

Bien que les terrains de sport ne soient pas concernés par la loi Labbé, qui réglemente l’utilisation de produits phytosanitaires dans les lieux ouverts au public, le « zéro phyto » est de plus en plus apprécié. Et pour cause ! L'urgence climatique est là, tout comme le besoin de préserver la biodiversité. La tendance est résolument tournée vers un entretien plus raisonné des terrains de sport, accentuée entre autres par la création du label Pelouse Sportive Écologique en 2009.

Un vrai casse-tête pour les collectivités, qui n'étaient en 2017 que 1 sur 10 à se passer de produits phytosanitaires pour l'entretien de leurs stades et terrains de sport (1). La pelouse naturelle est pourtant la surface de jeu la plus répandue en France : 28 000 installations, dont 21 000 dédiées au football. 

Pour réussir ce travail d'équilibriste entre qualité de jeu, confort des joueurs et respect de l'environnement, un changement d'approche est nécessaire. Il s'agit de passer d'une logique curative à une logique de prévention. Comme l'explique Jean-Marc Lecourt, « choisir la bonne espèce et la bonne variété de graminées est la première étape dans la prévention » !

Dossier : les clés pour réussir l'aménagement et l'entretien d'un terrain de sport !

Derrière le choix d'un gazon se cache tout un art de sélection

Si les différences fondamentales sont principalement situées d'une espèce à une autre, il existe un vrai travail de sélection au sein même d'une variété : résistance au piétinement, vitesse d'installation, tolérance aux maladies… tout est passé au peigne fin par la filière !

« Plus une variété s'installe rapidement, plus elle prend la place d'adventices indésirables. Cela permet de limiter les besoins en termes de fongicides. » souligne Jean-Marc Lecourt. Miser sur la complémentarité, en effectuant des mélanges de variétés de graminées, est également au cœur de la recherche.

Un travail minutieux, puisqu'il faut compter une quinzaine d'années pour développer une nouvelle variété et la rendre disponible sur le marché, malgré une pression sociétale de plus en plus forte. L'innovation en ce domaine est soumise à un rythme biologique qui ne peut s'affranchir de certaines contraintes, notamment pour s'inscrire dans un cadre normatif et exigeant, et entrer dans le catalogue officiel français. Les semences à gazon sont en effet certifiées, avec un contrôle qualité strict : germination, identité variétale, pureté spécifique, présence minime d'adventices…

Cependant, le progrès génétique ne permet pas de se passer de bonnes pratiques lors de l'aménagement d'un terrain de sport ! Ainsi, les gestionnaires doivent admettre que même les espèces résistantes vont jaunir en été, résultat d'un processus naturel de protection. Les collectivités peuvent aussi accepter d'introduire des légumineuses dans leurs graminées, comme des trèfles de petite taille.

Retrouvez notre glossaire technique de l'entretien d'un terrain de sport

Comment choisir la variété de graminées ad hoc pour le gazon de son terrain de sport ?

Comme chaque espèce de graminées a ses propres contraintes, ce choix doit prendre en compte plusieurs paramètres :

  • le type de terrain (type de sol, niveau d’exigence) ;
  • le type de jeu (temps de présence, sport accueilli) ;
  • la qualité d’arrosage ;
  • le niveau de fertilisation.

Pour accompagner les collectivités qui aménagent un terrain de sport, le site choixdugazon.org a été lancé récemment, avec sa variante turfgrass-list.org pour les anglophones. De nombreux critères sont recensés, comme l'aspect esthétique et la tolérance au piétinement et à diverses maladies. Si le choix d'un gazon est vaste, les variétés de graminées souvent privilégiées sont le ray-grass anglais, la fétuque élevée, ou encore le pâturin des prés.

« Un bon mélange de graminées joue sur la complémentarité de ses composants. Un mélange aura sa dynamique dans le temps. Par exemple, le ray-grass s'installe plus vite que la fétuque, mais en condition sèche la fétuque prendra le pas sur le ray-grass et assurera une continuité. » précise Jean-Marc Lecourt.

Adopter une telle démarche dès l'aménagement d'un terrain de sport permet de diminuer considérablement l'utilisation des produits phytosanitaires lors de son entretien. Cela maintient également leur aspect environnemental, notamment en milieu urbain : le pouvoir de captation carbone d'une pelouse en bonne santé est un atout indéniable pour les collectivités ! Le sujet vous intéresse ? Explorez d'autres méthodes d'entretien d'espaces verts écologiques !


(1) Unep : Jardins & santé : vers des « villes saines » ?

© Crédit photo : steevy84 / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales