Où en sommes-nous du recyclage des gazons synthétiques ?

28 février 2022
Sport & Santé

Économique et esthétique en toute saison, la pelouse artificielle a la cote, et pas que dans les terrains de sport ! Mais à l'heure où de nombreux gazons synthétiques arrivent en fin de vie, leur recyclage pose question. Quelles sont les possibilités actuellement et comment va évoluer cette filière du recyclage naissante ? Voici quelques éléments de réponses.

 

Pourquoi le recyclage des gazons synthétiques est-il un sujet d'actualité ?

Une récente étude (1) estime que le marché de la pelouse artificielle dépassera les 12 milliards de dollars en 2027, soit un taux de croissance annuel de 7,75 %, avec une nette progression en Europe. Une tendance en plein essor, qui tapisse à présent aussi bien terrains de sport que jardins de particuliers, centres commerciaux ou encore aéroports. Le marché du gazon synthétique est boosté par différents paramètres :

  • Les avancées technologiques qui permettent de créer des gazons synthétiques plus performants.
  • L'intérêt décuplé de la population pour le sport oblige les collectivités à absorber un afflux conséquent de nouvelles inscriptions en club.
  • Un ratio coût/qualité intéressant sur le long terme.
  • Une résilience climatique intéressante sur le long terme.
  • Un entretien simplifié.

Pour approfondir ce dernier point, nous vous invitons à lire notre article « Entretien de gazon naturel VS gazon synthétique : le match ».

Avec une durée de vie d'environ 10 à 15 ans, les collectivités et particuliers qui ont opté au début des années 2000 pour une pelouse artificielle se retrouvent confrontés à la problématique de son recyclage. Il n'y a pas si longtemps, cela se traduisait simplement par une incinération ou une mise en décharge. Mais avec la prise de conscience de l'impact environnemental de nos déchets, les choses changent et font naître une filière du recyclage qui ne demande qu'à se développer !

Le devenir des pelouses artificielles en fin de vie

Pour recycler et revaloriser un terrain en fin de vie, il faut avant tout pouvoir séparer les différents composants d'un gazon synthétique et les traiter de manière adéquate. C'est l'enjeu auquel les entreprises de recyclage tentent de répondre. Rappelons qu'un gazon synthétique se compose :

  • de la sous-couche, qui peut être réutilisée telle quelle si en bon état ;
  • du tapis, qui peut être broyé et extrudé en une matière secondaire ;
  • du remplissage dont les composants nécessitent d'être séparés et nettoyés.

En somme, c'est toute une variété de polymères (polyéthylène, polypropylène, nylon, caoutchouc styrène-butadiène et polyuréthane…) et de matériaux naturels (sable de silice, carbonate de calcium…) qui doivent être traités avant d'être réutilisés, recyclés, ou valorisés d'un point de vue énergétique. Par exemple :

  • Les granulés de caoutchouc peuvent être recyclés dans du béton bitumineux caoutchouté ou des produits en caoutchouc moulés.
  • Le sable peut être réutilisé dans des installations de paysage ou en remplissage d'entretien.
  • Certains produits difficiles à réutiliser peuvent être incinérés, pyrolysés ou gazéifiés pour créer de l'énergie.

Quelle que soit la solution retenue, le propriétaire d'un terrain en gazon synthétique est dans l'obligation légale d'attester du devenir de chacun des matériaux.

Un terme vous échappe ? Consultez notre glossaire technique du terrain de sport

L'évolution du recyclage des gazons synthétiques peut aller encore plus loin

Les efforts combinés des entreprises de recyclage et des collectivités permettent aujourd'hui de traiter 80 % des terrains en fin de vie et d’éviter la mise en décharge de plus de 13 000 tonnes de déchets (2). Mais pour que le recyclage des gazons synthétiques soit pleinement efficace, les collectivités doivent s'impliquer davantage, notamment en intégrant un volet dédié dans le cahier des charges de leurs appels d'offres.

De même, si le sable et les granulats de caoutchouc SBR sont faciles à réutiliser, d'autres composants comme le TPE et l'EPDM représentent encore un enjeu de taille du fait de leur vieillissement. Les fabricants et entreprises de recyclage oeuvrent pour trouver des solutions de traitement toujours plus innovantes.

À noter que Placedupro signalait, en septembre 2021 (3), qu'une norme spécifique allait voir le jour pour « quantifier de nouvelles caractéristiques qui, prises en référence, permettront d’estimer le degré d’usure et de vieillissement des granulats ». Les professionnels peuvent donc s'attendre à davantage de contrôles sur la réutilisation des matériaux, ce qui aura un impact sur le développement de la filière du recyclage de gazon synthétique.

Pour des terrains de sport toujours plus écologiques, la filière du recyclage s'organise petit à petit pour répondre aux enjeux de demain. Vous comptez aménager un terrain de sport ? Consultez notre dossier pour savoir comment vous y prendre.


(1) Arizton : Artificial Turf Market - Global Outlook & Forecast 2022-2027
(2) Fedairsport : Valorisation des gazons synthétiques en fin de vie, Cahier technique
(3) Placedupro : Les étapes pour revaloriser un terrain synthétique


© Crédit photo : Joaquin Corbalan / Adobe Stock

Share this page: