09-11-2023 Salon

Carré des Jardiniers 2023 : « En tant que paysagiste, on doit casser les codes », par Simon Freitag

Simon FREITAG, finaliste du concours Carré des Jardiniers, bouscule les codes pour répondre au thème « Biodiver’Cité : Comment habiter la ville de demain ? ».

Paragraphes
Ckeditor

Et si on apprenait à prendre notre temps et à cultiver notre grain de folie ? En voilà un beau projet pour un espace vert urbain, qui se présente comme un ilot exubérant de stimulus sensoriels au milieu de la grisaille du béton. Simon FREITAG, finaliste du concours Carré des Jardiniers, bouscule les codes pour répondre au thème « Biodiver’Cité : Comment habiter la ville de demain ? ». Sera-t-il consacré Maître Jardinier 2023 ? En attendant de connaître la décision du jury, pénétrez dans les coulisses de son jardin urbain au fil de cette interview.

Jardin de Simon Freitag
Jardin de Simon Freitag

 

Quel est votre parcours de paysagiste, en quelques mots ?

 

Simon Freitag : Quand mes parents ont construit notre maison, j'ai proposer d'aider pour le jardin. Ça m'avait tellement plu que je leur ai dit que je voulais être jardinier, mais ils n'étaient pas très réceptifs à cette idée. À cette époque, ma scolarité était plutôt compliquée et je n'avais pas le niveau pour rentrer en seconde générale. J'ai fini par faire un Bac pro aménagements paysagers, puis un BTS suivi d'une licence en gestion et pilotage de chantier d'aménagement à Épinal.
 

Finalement, ma vocation s'est révélée comme ça, au fil de mes études, et j'ai choisi de créer directement mon entreprise de paysagisme avec l'idée de casser les codes dans un milieu assez rustique.

Ckeditor

Le portrait chinois de Simon Freitag

Dans chaque jardin, on retrouve une part de la personnalité du paysagiste qui l'a conçu.

  • Si j'étais un mot, je serais…  « simple »
  • Si j'étais un son, je serais… « des notes de piano »
  • Si j'étais une émotion, je serais… « la passion »
  • Si j'étais un type de musique, je serais… « la musique lounge »
  • Si j'étais un plat, je serais… « des linguines au saumon »
  • Si j'étais une heure de la journée, je serais… « 5h00 du matin »
  • Si j'étais un superpouvoir, je serais… « pouvoir voyager dans le temps »
Portrait de Simon Freitag
Ckeditor

Comment vous est venu le concept de votre jardin urbain « La vi'll'e de demain » ?

 

Simon Freitag : Quand je dois me rendre à Paris, j'adore me poser au 1er café que je trouve et regarder les gens courir, souvent beaucoup trop vite à mon goût. Prendre le temps, c'est important, et comme j'aime la musique, j'ai voulu imaginer un espace vert urbain où chacun rentre à son rythme, en passant par un pas japonais aux allures de piano. Un espace verdoyant où on prend son temps, tout simplement.
 

Comment abordez-vous le thème de la biodiversité ?

 

Simon Freitag : Depuis quelques années, on parle de biodiversité comme si c'était à la mode. On s'empresse de trouver des solutions rapides sans réfléchir et on s'en empare pour en tirer du bénéfice qui n'est pas toujours favorable à la nature. Pourtant, la biodiversité est indispensable à notre bien-être. Je souhaite pousser les gens à se poser les bonnes questions et à se cultiver grâce à notre bibliothèque, pour apprendre des erreurs du passé et construire l'avenir.

Dans la conception de ce jardin, j'utilise des matériaux bruts, simples. Pas besoin de se fournir dans d'autres pays ! Il y a des arbres et gros rochers pour créer des ilots de fraicheur, et j'intègre beaucoup la phytoremédiation et la phytoépuration dans ma démarche. On pourra donc y trouver des éléments de gestion de l'eau, une toiture végétalisée, etc.

Ckeditor

Vous rencontrez des difficultés pour convaincre vos clients de favoriser la biodiversité dans leur jardin ?

Ckeditor

Comment intégrez-vous les tendances actuelles du jardin dans votre création ?

 

Simon Freitag : Les tendances sont surtout représentées par les matériaux utilisés : des matières brutes qu'on peut transformer de multiples manières. Je travaille aussi sur l'intensité du feuillage, sa forme. Il y a tout un travail de recherche par rapport à ça ! J'essaye de bien combiner les matériaux sans que le jardin ne devienne un showroom.

 

Le jardin s'appuie sur l'aspect sensoriel : il y a la vue bien sûr, stimulée par des cubes colorés, mais aussi les odeurs d'un parterre de fleurs émanant d'une grille similaire à une bouche de métro. Le toucher, avec une attention spécifique accordée aux différentes techniques de taille de pierre. Le son des bruits de pas dans le gravier…

 

Au final, je propose un espace vert urbain un peu extravagant, avec la présence incongrue de mannequins posés sur un bac qui symbolisent le mouvement, du lattage en acier Corten avec des écritures dessus, etc.
 

Quelles émotions souhaitez-vous susciter auprès des professionnels qui visiteront votre jardin urbain ?

 

Simon Freitag : Je cherche à faire naître la curiosité. J'aimerais que les visiteurs s'interrogent sur les matériaux utilisés, la décoration, et aient envie de découvrir tous les petits détails cachés à droite à gauche. Je veux aussi susciter l'étonnement, car en tant que paysagiste, on doit être force de proposition et casser les codes !
 

Pouvez-vous nous présenter l'équipe qui vous épaule pour ce concours Carré des Jardiniers ?

 

Simon Freitag : Je suis accompagné d'Alexandre, qui gère la mise en place technique et la réflexion sur le montage du jardin. Il y a aussi Jean-François, un ancien informaticien qui s'est reconverti et qui s'occupe maintenant de tout ce qui concerne la pierre naturelle en tant que chef d'équipe. Puis il y a Yann, un copain d'enfance qui gère la menuiserie, et notre apprenti Ziggy, issu d'une reconversion en aménagement paysager après un Bac pro en maintenance nautique, qui prend en charge la partie plantes. Et enfin il y a moi, qui m'occupe des finitions, des petits détails qui font la différence.

Ckeditor

L'espace vert urbain de Simon FREITAG attise votre curiosité ? Venez l'assouvir sur le salon Paysalia 2023, du 5 au 7 décembre 2023, pour arpenter son jardin grandeur nature.

Ckeditor

Fournisseurs officiels du Carré des Jardiniers 2023

 

 

Paragraphes
Ckeditor

Un événement en coproduction avec