14-09-2023 Salon

Véhicules utilitaires : comment s'adapter à la mise en place des ZFE ?

Il y a plus de 300 Zones à Faibles Émissions en Europe. Quels sont les enjeux pour la filière du paysage et comment y répondre ? Décryptage.

Véhicules utilitaires : comment s'adapter à la mise en place des ZFE ?
Paragraphes
Ckeditor

Il y a plus de 300 ZFE (Zones à Faibles Émissions) en Europe, dont 11 en France en 2023. Et ce nombre ne fait que grandir pour répondre à la nécessité d'améliorer la qualité de l'air en zone urbaine. Problème : les professionnels rencontrent des difficultés pour adapter leurs véhicules utilitaires aussi rapidement. Quels sont les enjeux pour la filière du paysage et comment y répondre ? Décryptage.


Quand les ZFE posent un véritable casse-tête aux professionnels du paysage

La réglementation évolue plus rapidement que le renouvellement de la flotte des véhicules utilitaires, constituée majoritairement de véhicules diesel. Pour les professionnels du paysage, qui doivent décarboner leur activité, cela rend l'accès aux zones urbaines plus difficile. Lors de la récente extension de la ZFE de Londres fin août 2023, la perte de chiffre d'affaires a ainsi été évaluée à 21 jours facturés (1).

Après avoir été déployées massivement en Europe de l'Ouest, les ZFE s'installent désormais dans des pays comme la Pologne ou la Bulgarie (2). Cependant, l'immense majorité des véhicules qui y circulent sont de seconde main puisqu'importés d'Europe de l'Ouest et les coûts des véhicules propres y sont bien trop élevés.

En France, toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants devront instaurer une ZFE d'ici le 31 décembre 2024, ce qui représente une quarantaine de villes. Et il n'est pas réaliste de croire que tous les professionnels seront en capacité de changer de véhicule d'ici là. C'est pourquoi les fédérations comme l'Unep s'organisent pour trouver des solutions en collaboration avec les collectivités.

Consultez la carte des ZFE en Europe

Quelles solutions pour travailler avec un véhicule utilitaire dans les ZFE ?

Les véhicules utilitaires « propres »

C'est la solution poussée par les différents gouvernements en Europe, mais c'est cependant loin d'être la plus simple financièrement parlant, et même d'un point de vue logistique car les délais de livraison des véhicules neufs ne cessent de s'allonger. Pour les professionnels qui peuvent déjà sauter le pas vers un véhicule essence moins gourmand, électrique ou à hydrogène, ne manquez pas nos conseils pour choisir votre futur véhicule utilitaire. Et pour ceux qui n'ont pas besoin de se déplacer loin et qui n'ont pas beaucoup de matériel à emmener avec eux, les vélos-cargo électriques ont le vent en poupe !

Les aides financières

Pour renouveler le parc des véhicules utilitaires, le secteur peut s'appuyer sur différentes aides et bonifications comme les primes à la conversion de l'État, les écochèques mobilité des Régions ou les primes véhicules propres de certaines collectivités.

Les dérogations

C'est une piste suivie par les fédérations du secteur qui demandent un assouplissement des règles auprès des différentes collectivités concernées. Ainsi, les verbalisations seront repoussées au 31 juillet 2024 en France. À Toulouse, par exemple, les professionnels qui attendent la livraison d'un véhicule neuf ne seront pas sanctionnés à condition de pouvoir présenter un bon de commande (3).

Les horaires de travail

Dans la ville belge de Malines, les véhicules utilitaires diesel ont obtenu l'autorisation de circuler en ville dans les zones « car-free » en dehors des heures d'affluence qui s'étendent de 11h à 18h (4).

Outre ces solutions, l'Unep mène diverses actions auprès des politiques comme (5) : 

  • distinguer les véhicules personnels des véhicules professionnels ;
  • intégrer les entreprises du paysage au calendrier dérogatoire ;
  • créer un dispositif de stationnement ;
  • garantir des appels d’offres non basés sur les énergies propres afin de soutenir les petites structures qui pourraient faire face à une concurrence déloyale.

Préparez-vous aux ZFE avec le salon Paysalia

L'écomobilité est au cœur des préoccupations des professionnels du paysage, c'est pourquoi Paysalia a préparé un parcours spécial écomobilité lors de son édition 2023. Vous pourrez y découvrir un vaste choix de véhicules utilitaires propres pour couvrir tous vos besoins, dont les véhicules électriques Nissan.

Précurseur dans le domaine, Paysalia avait déjà récompensé d'un Trophée Paysalia Innovations le triporteur à assistance électrique Kleuster… en 2015 !

L'instauration des ZFE est une nécessité pour lutter contre la pollution de l'air en zone urbaine et les professionnels du paysage sont bien placés pour en comprendre l'importance. Le calendrier bouscule cependant le secteur qui peut compter sur Paysalia et ses partenaires pour trouver des solutions durables. Rendez-vous du 5 au 7 décembre 2023 !

Demandez votre badge d'accès gratuitement


(1) ProLandscaper : Two weeks to go until controversial ULEZ expansion
(2) EuroCities : News Eastern European cities welcome first low-emission zones
(3) Unep : ZFE : assouplissement des règles
(4) Eurocities : Low emission zones: challenges and solutions
(5) Unep : ZFE-m – La fin accélérée de circulation des moteurs thermiques

© Crédit photo : Bojan / Adobe Stock 

Paragraphes
Ckeditor

Un événement en coproduction avec