Quels enjeux actuels pour assurer la sécurité dans les espaces verts ?

29 mai 2019

Nouveaux usages, surfréquentation, nouveaux risques… La gestion des espaces verts passe aussi par une sécurité revisitée ! Une mise en oeuvre souvent complexe dans les parcs, squares et terrains de sports conçus il y a plusieurs décennies, lorsque les problématiques et réglementations n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui. Voici quels sont les principaux enjeux à relever pour mieux sécuriser un espace vert !

securite-espace-vert-banner.jpeg

À lire également : Créer un espace vert public convivial par l'aménagement paysager

La protection du patrimoine arboré

Le patrimoine arboré français est âgé en moyenne de deux siècles : gare à la rupture charpentière, un enjeu majeur en matière de sécurité dans les espaces verts ! Pour éviter les chutes de branches — ou pire — , les gestionnaires d'espaces verts doivent effectuer au minimum un diagnostic visuel tous les 3 ans. Une tomographie pourra également mettre en relief les défauts mécaniques ou encore la résistance du bois. Les collectivités doivent également faire attention aux nouvelles pratiques, comme le « slackline » (funambulisme sur une corde tendue) qui dégradent les arbres. Enfin, le tassement des sols dû à une surfréquentation des espaces verts pourrait engendrer une augmentation des ruptures charpentières.

Les agents allergènes

Halte aux plantations de masse pour les plantes annuelles et arbustes allergènes ou toxiques ! 20 % de la population française souffre en effet du « rhume des foins » (1), et une balade dans un espace vert avec une forte concentration de pollens peut se transformer en véritable cauchemar. S'il est toujours possible d'intégrer un sujet allergène de manière isolée, pour une raison patrimoniale ou esthétique, les collectivités gagnent à revoir leurs choix de plantation au fil des années et à effectuer une étude épidémiologique pour mesurer le potentiel d'exposition allergène. Retrouvez aussi nos conseils sur la création d'un espace vert hypoallergénique !

La gestion des manifestations

L'attentat terroriste est un nouveau risque à prendre en compte pour tout endroit où le public peut se rassembler en masse. Nombre d'espaces verts, créés il y a plus de 50 ans, ne sont pas en adéquation avec cette problématique et nécessitent des ajustements. Cette sécurisation passe notamment par la séparation des flux entre véhicules et piétons et la définition des conditions d'accueil de manifestations. 

L'accessibilité

Pour permettre à tous de profiter d'un espace vert, une réflexion sur l'accessibilité doit être intégrée à tout travail de rénovation ou de création d'un espace vert. Au fur et à mesure des travaux menés sur les aménagements paysagers, chaque parc doit pouvoir répondre aux nouvelles normes en installant des rampes d'accès, des mains courantes, etc. L'accessibilité se favorise également par la conception d'un cheminement adapté et d'un éclairage adéquat.

Les fontaines et bassins

Malgré l'interdiction de se baigner dans les bassins, chaque été signe le grand retour des baignades sauvages. Même si les risques de noyades sont minimes sur ces bassins peu profonds, les gestionnaires d'espaces verts sont responsables de l'hygiène sanitaire de l'eau qui passe par une bonne filtration et un traitement. Les brumisateurs publics, de plus en plus appréciés pour contrer les canicules, sont assujettis à une réglementation adaptée : désinfection et purge systématique sont à prévoir !

Les squats, incivilités et dégradations

Les problèmes traditionnels de squat ou d'insécurité peuvent amener les collectivités à revoir les compositions végétales de leurs aménagements paysagers : il s'agit d'apporter plus de transparence dans les espaces verts pour éviter les effets de « cachette ». Concernant les terrains de sport, la qualité de leurs sols attire les occupations sauvages d'usagers non licenciés. Un simple barriérage peut s'avérer insuffisant pour empêcher l'accès à un terrain : la mise en place d'un système de vidéosurveillance peut faire la différence !

Les nouveaux moyens de locomotion

Enfin, les modes de déplacements se sont transformés : les trottinettes, par exemple, sont souvent utilisées dans les espaces verts et provoquent des accidents. Ce conflit d'usage doit être traité dans tous les espaces verts pour garantir la sécurité de chaque personne.

Les aménagements paysagers, au-delà de leur esthétisme, assurent ainsi une fonction de sécurité nécessaire dans les lieux ouverts au public. Pour connaître les autres écueils à éviter lors de la création d'un espace vert, consultez notre article dédié !

Nos remerciements à Robert Vachon, Administrateur de l'entreprise Parcs et Sports, Pascal Goubier, Directeur adjoint du patrimoine végétal à la métropole de Lyon, et Jean-Marie Rogel, Chef de service gestion des paysages de la ville de Lyon.


(1) RNSA : L'allergie

© Crédit photo : dontree / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales