4 pistes pour faire de vraies économies d'eau dans les espaces verts

21 mars 2022
Environnement

Et plus du stress hydrique qui ne peut que s'accentuer, l'eau occasionne des dépenses d'énergie considérables pour être dépolluée. C'est pourquoi préserver l'eau est un enjeu important pour le secteur du paysage. Sans elle, point d'espaces verts ! Et quand on connaît les nombreuses vertus du végétal dans l'aménagement urbain, cette problématique prend tout son sens. Des fabricants proposent déjà des solutions innovantes pour répondre à ce besoin. Sur le salon Paysalia 2021, nous avons repéré plusieurs pistes à explorer.

 

1re piste : des solutions d'arrosage pour préserver l'eau

Les innovations en matière d'arrosage se sont considérablement développées ces dernières années, en témoigne le Village Arrosage du salon Paysalia 2021, créé en partenariat avec le SYNAA (Syndicat National de l'Arrosage Automatique).

Des fabricants, installateurs et bureaux d'études étaient présents pour apporter des réponses concrètes à la problématique de la gestion de l'eau dans les espaces verts. Grâce aux nouvelles technologies, les gestionnaires peuvent automatiser et optimiser leur arrosage en fonction de la nature du sol, de l'humidité, de l'évapotranspiration et de la météo, permettant ainsi de réduire la consommation d'eau. L'étanchéité maximale des joints, l'amélioration des buses ou encore les systèmes de goutte-à-goutte représentent d'autres axes de développement.

Quelques nouveautés vues sur Paysalia 2021 :

  • Hunter Industries et son MP Rotator®, un arroseur révolutionnaire offrant jusqu'à 30 % d'économies d'eau en plus par rapport aux buses traditionnelles.
  • Plasson et son raccord à compression Série 7 100 % étanche, dans lequel les fonctions étanchéité et tenue mécanique sont indépendantes l’une de l’autre.

Comment gérer de manière durable une ressource aussi précieuse que l'eau lorsqu'il s'agit d'arrosage ? Retrouvez la réponse de Pierre-Alain Madelaine, Président du SYNAA.

Lire l'interview du SYNAA

2e piste : la domotique à la rescousse de nos ressources

De la fermeture des volets à la gestion de la pompe à chaleur de la piscine, la domotique s'intègre dans tous les aspects de notre quotidien. Cette tendance, qui est devenue un véritable argument de vente différenciant entre deux produits similaires, fait aussi des émules dans le secteur de l'arrosage. 

De nombreuses applications sont nées pour faciliter l'arrosage et aller toujours plus loin pour faire des économies d'eau. Le paramétrage se fait en fonction de l'utilisation réelle du jardin et des relevés effectués par une sonde ou une station météo.

Quelques nouveautés vues sur Paysalia 2021 :

  • Rain Bird et son programmateur à deux fils ESP-LXIVM avec technologie Smart Valve, qui peut être géré à distance depuis un smartphone avec le système domotique iQ4. Ce dernier peut même générer des alertes en cas de problème.
  • Solvert Toro et son programmateur Toro TEMPUS à destination des particuliers, proposant des fonctions d’économies d'eau et la programmation de cycles d’arrosage flexibles via smartphone et tablette grâce à l’appli Tempus.

3e piste : les substrats nouvelle-génération

Autre solution intéressante pour la préservation de l'eau : optimiser le sol dans lequel sont plantés les végétaux à l'aide d'un substrat qui va retenir l'eau et la restituer progressivement. Ce procédé permet de réduire considérablement l'apport en eau et la fréquence d'arrosage. Les fabricants utilisent principalement des produits minéraux tels que des microbilles de roche volcanique, qui ont en plus l'avantage de garantir un excellent développement des plantes.

Quelques nouveautés vues sur Paysalia 2021 :

  • Berger World et son hydrorétenteur sans acrylamide Green Water, biodégradable à 100% et efficace jusqu’à 5 ans en terre, permettant de réduire de 80 % les besoins en arrosage.
  • Cactus Agrilene et son innovation Florilene issue de la fonte d'une roche volcanique, qui absorbe l'eau à hauteur de 90 % de son volume et permet un développement racinaire plus homogène en évitant l'étouffement des plantes.

4e piste : dépolluer les eaux pluviales

Préserver l'eau passe non seulement par une utilisation plus raisonnée, mais aussi par son nettoyage pour éviter la contamination des nappes phréatiques. Concernant la gestion des eaux pluviales, des solutions durables sont progressivement mises au point par les fabricants qui ont imaginé des techniques de dépollution passive sans nécessité d'entretien.

Quelques nouveautés vues sur Paysalia 2021 :

  • PUM et son aquatextile technique Geoclean conçu pour fixer et traiter la pollution aux hydrocarbures qui infiltre les sols et dégrade la qualité de l’eau et des aquifères.
  • Amarande Industries et son géotextile dépolluant AMTER, 2e vainqueur des Paysalia Innovations Awards 2021, que nous avons interviewé pour en savoir plus au sujet de son innovation.

Lire l'interview d'Amarande Industries

Ces solutions de préservation de l'eau peuvent être complémentaires et permettent d'ores et déjà de réaliser des économies d'eau. Cependant, il existe une autre piste pour atteindre une gestion durable de l'eau dans les espaces verts : repenser notre approche ! Si l'eau a bel et bien sa place dans les jardins, les professionnels du paysage peuvent imaginer des aménagements qui réinventent les circuits d'eau, favorisent la récupération, ou opter pour des végétaux plus économes en eau.


© Crédit photo : DG Photostock / Adobe Stock

Share this page: