Eveiller les sens dans un aménagement paysager : l'odorat

25 juil 2019

Lors du concours Carré des Jardiniers 2019, les finalistes seront évalués en partie par des professionnels représentant chacun un des cinq sens. Quelle place occupent ces sens au sein de leur métier ? Comment les imaginent-ils se déployer dans un aménagement paysager ? Découvrez chaque mois le point de vue du jury jusqu'au prochain salon Paysalia. Ce mois-ci, qui fleure bon les vacances, le sable chaud et la lavande, nous vous proposons de rencontrer Jean-Claude Ellena, parfumeur historique de la maison Hermès et, depuis 2019, directeur de la création olfactive de la maison de parfum Le Couvent des Minimes.

senteur-nature-carre-des-jardiniers-banner.jpeg

« La plupart des gens regardent un aménagement paysager. Moi, je le sens. »

L'odorat est, chez un parfumeur, le sens le plus développé. Les senteurs de la nature sont pour Jean-Claude Ellena un matériel de construction de parfum : « Cela passe par des gestes simples : se promener, pencher la tête sur une fleur, gratter une écorce, froisser une essence pour sentir son odeur… Lorsqu'une senteur naturelle éveille ma curiosité, je la mémorise et la note dans un carnet. On peut dire que mon nez est en permanence en alerte pour créer un parfum ultérieurement ! »

Quid de l'intégration des odeurs dans les aménagements paysagers présentés lors du Carré des Jardiniers ? « On l'oublie souvent, mais c'est important de sentir, et même de savoir mettre le nez au sol. C'est un sens crucial, mais inconscient. Par exemple, l'odeur d'un autre être humain est importante sans que l'on en ait conscience. On s'approche de l'autre si son odeur est proche de la nôtre, et, parfois, elle est tellement différente que l'on peut être intrigué. »

« L'odorat joue donc un rôle fondamental, et il faut savoir être vigilant quant à la symbolique olfactive. Par exemple, l'odeur des chrysanthèmes est assimilée aux cimetières pour les Français, pourtant les Japonais la perçoivent comme une fleur noble. Idem pour les oeillets, utilisés ici pour les couronnes de cimetières, tandis qu'il s'agit de la fleur de l'amour en Pologne ! Suivant les cultures, l'odeur joue donc un rôle différent. Le choix des senteurs naturelles, au sein d'un espace vert, n'est pas anodin et doit être bien réfléchi en amont ! »

Quelques faits surprenants sur l'odorat…

Souvent ignoré, l'odorat est un sens pourtant très développé. Il s'agit en outre du seul sens humain qui réagit instinctivement (à une odeur) avant d'analyser, contrairement à la vue ou à l'ouïe qui analysent avant de réagir ! Voici quelques faits étonnants sur l'odorat permettant de mieux en saisir l'importance au sein d'un aménagement paysager.

  • L'odorat est le sens humain le plus intimement lié à notre mémoire et aux zones émotionnelles de notre cerveau : une seule odeur peut nous ramener instantanément des décennies en arrière !
  • Si la perception d'une odeur est liée à nos expériences personnelles, cela signifie que chaque individu appréciera une senteur d'une manière différente. Cependant, certaines font consensus : la menthe poivrée, par exemple, peut faciliter la réalisation d'un exercice difficile.
  • Jusqu'en 2014, il était admis que l'être humain pouvait percevoir 10 000 odeurs différentes. Une nouvelle étude a réévalué cette capacité à un billion, soit... 1 000 milliards.
  • Enfin, d'un point de vue animal, n'oublions pas que certaines plantes attirent les insectes pollinisateurs grâce à l'odeur qu'elles diffusent. Ce signal naturel est une des astuces à exploiter dans les aménagements paysagers pour créer un véritable refuge de pollinisateurs, facilitant ainsi la gestion différenciée d'un espace vert !

À lire également : Découvrez 24 faits étonnants du paysagisme avec notre calendrier de l'Avent !

Pourquoi travailler sur les cinq sens dans un aménagement paysager ?

Un jardin, qu'il soit public ou privé, éveille les cinq sens. Une invitation réussie à la rêverie, à la sérénité, résulte d'une combinaison harmonieuse de ces cinq sens au travers du végétal et des matériaux utilisés, tels que le bois, la pierre, etc. Un challenge à relever pour les prochains finalistes du Carré des Jardiniers 2019, qui devront plancher sur la thématique « la place du village » !

Découvrez cette mise en avant poétique du paysagisme au travers des mots des anciens maîtres jardiniers.

Les senteurs présentes dans la nature sont encore peu prises en compte actuellement dans les espaces verts en tant qu'élément clé de conception paysagère. Elles gagneront à être soigneusement réfléchies lors du concours Carré des Jardiniers 2019 pour développer une nouvelle dimension du jardin… et remporter le trophée Carré des Jardiniers ! De quoi donner de nouvelles idées aux concepteurs paysagistes.


© Crédit photo : Mediteraneo / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales