Éveiller les sens dans un aménagement paysager : le toucher

17 sep 2019

Mettre l'accent sur l'aspect sensoriel d'un jardin sera l'un des challenges des finalistes du concours Carré des Jardiniers 2019. Et pour cause : leurs créations paysagères seront évaluées par des professionnels représentant chacun un des cinq sens ! Chaque mois précédant l'édition 2019 du salon Paysalia, nous vous proposons d'explorer le lien unique entre chacun de ces sens et le jardin. Après avoir évoqué l'odorat et la vue, nous poursuivons notre découverte avec Gary, sculpteure, descendante d'une longue lignée de femmes artistes et représentante du toucher.

cinq-sens-amenagement-paysager-toucher-banner.jpeg

« Le toucher nous ramène à des choses viscérales, ancestrales, humaines, car oui : nous ne sommes pas que des êtres cérébraux ! »

Aussi loin que Gary s'en souvienne, le besoin impérieux de toucher a toujours été présent dans sa vie. « Dès que quelque chose nous intrigue ou nous fascine, l'envie de toucher pour nous l'approprier est naturelle et spontanée, y compris chez les jeunes enfants... ce qui peut générer des frustrations monstrueuses, dans les musées par exemple ! Cela nous ramène à des choses instinctives, ancestrales, humaines, car oui : nous ne sommes pas que des êtres cérébraux ! » nous confie-t-elle.

Ce sens très développé a conduit Gary aux Beaux-Arts, qui a par la suite exploré sa passion pour la sculpture. « Je suis porteuse d'un amour de la vie et j'insuffle cet amour à la matière pour communiquer une énergie ou une émotion, sans toutefois l'imposer. Je modèle, je pétris, je façonne. Ce qui est intéressant avec la sculpture est qu'on peut aussi bien caresser un bout de terre que le battre ! ».

sculpture-gary-jardin-2.JPG

Sculptures de Gary : les sphères.
© Antoine Bourreau

Ses œuvres trouvent particulièrement leur place au sein d'aménagements paysagers, permettant à Gary de collaborer avec des créateurs de jardins : « J’aime échanger et partager avec eux, nos visions se complètent et nous sommes heureux d’être au contact de la terre ».

De fil en aiguille, Gary est devenue une habituée du concours Carré des Jardiniers. Depuis la seconde édition du salon Paysalia, elle crée le trophée en bronze, pièce unique, remis au Maître Jardinier ! À force d'expérience, Gary sait exactement ce qu'elle attend de ce concours : « Étant une partisane du peu mais bien, j'attends des finalistes qu'il y ait de la cohérence et de l'élégance dans leurs créations paysagères. J'accorde beaucoup d'importance aux volumes. Pour moi, les dissonances peuvent être belles et je trouve les aspérités nourricières. ». Un dernier conseil pour les finalistes ? « J'aime marcher pieds nus. J'ai beaucoup apprécié l'initiative d'Anne Cabrol, Maître Jardinier 2017, qui proposait aux gens de se déchausser pour visiter son jardin ! ».

Le sentier pieds nus : un must have du jardin sensoriel !

Déjà fameuse pour ses parcours de santé, c'est l'Allemagne qui a popularisé le concept du sentier pieds nus dans les années 90, sous l'impulsion d'un médecin. Ce type de sentier ne manque pas d'avantages : il stimule les points d'acupuncture de la voûte plantaire et permet de se reconnecter avec la nature, le temps d'une balade. Ce qui en fait un aménagement paysager très efficace contre le stress !

Mousse, galets, écorce, sable, terre, rigole d'eau… La plupart des éléments de la nature peuvent être utilisés pour créer un sentier pieds nus. L'important est de surprendre en proposant une diversité de sensations tactiles. Ainsi, le sentier pieds nus a toute sa place au sein d'un jardin sensoriel !

À lire également : Découvrez 24 faits étonnants du paysagisme 

Le jardin sensoriel, une composante essentielle du prochain Carré des Jardiniers

La thématique du concours Carré des Jardiniers 2019 « la Place du Village » vise non seulement à créer un lieu convivial, mais également à surprendre les usagers en exploitant leurs cinq sens. Qu'il s'agisse de concepts, de choix de végétaux ou de matériaux, les prochains finalistes du concours devront rivaliser d'ingéniosité pour éveiller les sens du jury… mais aussi ceux des visiteurs du salon !

Les anciens maîtres jardiniers de ce concours ont bien compris l'enjeu d'un jardin sensoriel, et prennent la parole sur notre chaîne YouTube :

À l'image de l'odorat, le toucher est souvent un élément oublié, et pourtant si crucial pour s'ancrer profondément au sein d'un aménagement paysager. Les finalistes du concours Carré des Jardiniers auront carte blanche pour créer des jardins qui ne manqueront pas de toucher le cœur de tous. Vivement décembre !


© Crédit photo : Siam / stock.adobe.com


Les fournisseurs officiels du concours 2019

DUMONA

A retrouver sur le stand 4J104

Dumona.png

 

FIBRE VERTE

A retrouver sur le stand 4C110

fibre verte.png

 

LOXAM

A retrouver sur le stand 6D114

loxam.png
Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales