06-02-2018 Ville Verte

Londres, bientôt la première ville parc national au monde ?

Londres, mégalopole cosmopolite et bouillonnante, berceau de la pop musique et patrie de James Bond, affiche de nouvelles ambitions. Face aux problèmes de santé liés à la pollution, le projet « London National Park City » souhaite transformer la capitale britannique en ville verte. Focus sur cette initiative écologique !

Structure de la page
Éditeur de texte

Londres, mégalopole cosmopolite et bouillonnante, berceau de la pop musique et patrie de James Bond, affiche de nouvelles ambitions. Face aux problèmes de santé liés à la pollution, le projet « London National Park City » souhaite transformer la capitale britannique en ville verte. Focus sur cette initiative écologique !

Qu’est-ce que le projet « London National Park City » ?

Encouragé par le maire de Londres Sadiq Khan et de nombreuses associations, ce projet a pour but de faire de cette capitale la première ville estampillée Parc National dans le monde. Avec son tissu urbain dense, sa pollution de l’air, ses égouts débordants et son « smog », la City anglaise est régulièrement asphyxiée sous un nuage de particules fines. Face à ces problématiques environnementales, des militants veulent réconcilier l’habitat urbain avec la nature.

Comment végétaliser Londres ?

Lancée en 2017, la campagne London National Park City vise à encourager le développement des espaces naturels et à responsabiliser les citoyens afin de rendre la ville plus verte. Avec ses 8,3 millions d’arbres pour 8,6 millions d’habitants, la capitale manque encore d’espaces récréatifs et d’un véritable réseau végétalisé composé de parcs, de jardins, de rivières et de canaux. Grâce à un appel à projet lancé l’année dernière, des urbanistes ont imaginé des rues végétalisées, des pistes cyclables arborées et un réseau de bus écologique. Après cette campagne, Londres pourrait être officiellement déclarée Green World City en 2018, avant de démarrer officiellement les travaux courant 2019.

Aujourd’hui, 85 % des londoniens sont favorables à une transformation de leur ville en parc naturel. Face à ce mouvement citoyen, les politiques sont encouragés à promouvoir une ville plus verte et à utiliser des outils novateurs : défini par l’OMS, l’EIS (évaluation impact santé) permet par exemple d’évaluer l’impact d’une décision ou d’un projet sur la santé publique.

Crédit photo : Pixabay / OltreCreativeAgency

Paragraphes
Éditeur de texte

in co-production with